Skip to main content
Category

Non classé

Concert Jazz / Taschini Rossi duo

By Non classé

Vendredi 1er Juillet 2022 à 20h15
Concert Jazz / Taschini Rossi duo
Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Entrée de 8 à 12 € 
Réservation/billetterie : site ci-dessous

Laurent Rossi (piano) et Franck Taschini (saxophones) collaborent depuis quelques années dans diverses formations et différents répertoires alliant standards de Jazz, compositions personnelles et même airs d’opéra revisités.

Pour ce concert, ils proposent une version plus intime de leur répertoire en duo, une formule exigeante et épurée qui sera portée par ces deux musiciens renommés.

 

 

 


Source link

Festival du Chien Rouge | COTE.AZUR.FR

By Non classé

L’édition 2022 du Festival le Chien Rouge revient du 21 au 23 juillet ! Soul, rock, folk, blues et bluegrass seront au rendez-vous :

– Le 21 juillet, Ko Ko Mo ouvrira le bal accompagné des Jacket en première partie.

– Le 22 juillet, Knuckle Head partagera sa dark country, avec The Grasslers en première partie.

– Le 23 juillet, Popa Chubby conclura cette édition, et The Blue Butter Pot l’accompagneront en début de soirée.

Toute l’actualité du festival est à retrouver sur
La page facebook officielle de l’événement
La page instagram
Et le site internet ci-dessous

Restaurations (Restaurants & Foodtrucks) sur place

Hôtels & accès Train (Gare SNCF arrêt LE LUC – LE CANNET), Autoroute A57 sortie 13, National DN7




Source link

Fête de la musique | COTE.AZUR.FR

By Non classé

C’est à Toulon que ça se passe 

  • 30 scènes
  • 63 formations musicales
  • 77 partenaires

 

C’est si bon de vous retrouver. Après deux ans d’absence, NO/ID* revient avec son projet : « La Fête C’est Nous !

Un vaste événement qui a pour but de coordonner et de regrouper le maximum d’initiatives culturelles et musicales autour de ce projet, en ayant l’objectif d’englober dans le Nous * l’ensemble des forces vives, associatives et privées de la ville.

La fête de la musique à Toulon est l’événement musical gratuit le plus fréquenté du Var. 

Cet évènement unique, vécu à l’unisson par des millions de personnes, résonne dans près de 120 pays.

Pour la quarantième édition de la fête de la musique, cette édition 2022 propose plus d’une cinquantaine de formations musicales qui se relaieront sur une trentaine de scènes placées sur les principales places du centre ville et de l’emblématique quartier du Mourillon.

Un parcours musical riche en découvertes qui multiplie les styles et les genres afin d’annoncer un programme complet et prometteur pour fêter ensemble l’arrivée de la saison estivale.

Venez écouter nos artistes, soyez curieux, descendez dans vos rues …Célébrons l’arrivée de l’été tous ensemble ! Car cette année, la fête c’est Nous !

Retrouvez toutes les informations et la programmation sur www.lafetecestnous.com (en ligne le 21 Juin 2022)


Source link

Cabaret Flamenco Fiesta | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Salle Miramar : Du 28 au 31 Juillet à 21h – 65 Bd la Croissette 06400 Cannes

Spectacle Musique et Danse Flamenco où la beauté, le rythme et la sensualité sont à l’honneur !

Le Spectacle montre la richesse et la diversité des influences musicales du Flamenco, entre Orient et Amérique Latine, entre rythmes des guitares et mélodies vibrantes du violon.
C’est de cette richesse que le Flamenco puise toute son énergie, sa force et sa sensualité.
Ce subtil dosage entre passion et sensualité sublime ce spectacle pour en faire un instant magique d’une rare beauté propre aux nuits andalouses…

Distribution :
Danseurs : Ivan Alcala, Carlos Vargas
Danseuses : Bella Rey, Nina Soto
Guitares : El Indio
Chant : El Moro
Violon: Tina Moreno


Source link

Du sacré au profane, un voyage musical

By Non classé

Vendredi 24 juin 2022 à 20h15
Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Du sacré au profane, un voyage musical
Avec Nelly Lacoste, soprano
Eleonor Rosanis, soprano
Gilbert San Pietro di Monte Rosso, pianiste et compositeur
Entrée de 10 à 15 €
Réservation/billetterie : site ci-dessous

 

Au programme des compositions de : Monteverdi, Bach, Vivaldi, Haendel, Pergolèse, Offenbach, Delibes, Massenet, Puccini, Fauré, Webber, Ramirez, Piazzolla…

Intermède : La jeune et brillante pianiste Sara Cerrone interprétera au piano Le Concerto Italien de Jean-Sebastien Bach
Et à 4 mains avec son professeur La berceuse de Gabriel Fauré

Nelly Lacoste est membre du chœur de l’opéra de Nice. Elle est issue de l’école Nationale Supérieure des Arts et du théâtre. Sa double formation de chanteuse et de comédienne lui permet de se produire au festival d’Avignon. En 1998, elle rencontre Luciano Berio et intègre la troupe qui réactualisera «Laborintus 2 » pour le Festival des Manca. Son répertoire oscille entre la mélodie classique française ( Poulenc, Debussy, Satie) et l’improvisation vocale la plus expérimentale.

Eleonor Rosanis  Née à Nice, Eleonor évolue dans une famille de peintres, de sculpteurs et de musiciens. Elle débute l’alto avec Marino Zampieri, puis, elle poursuit avec Alain Rouchon au conservatoire d’Antibes. Passionnée par le chant, elle entre dans la classe de chant d’Albert Lance au conservatoire d’Antibes, puis de Nice dans la classe de Catherine Decaen. Eleonor fait partie de l’orchestre Azuréen( OSA)dirigé par Jean Ornetti en tant qu’altiste, puis en tant que chanteuse. Jean Ornetti lui permet de faire ses débuts sur scène dans le Stabat Mater Pergolèse, accompagnée par l’OSA.
Suite à une audition, elle continue sa formation avec le maestro Armando Salducci, spécialisé dans le bel
canto et dans l’opéra vériste.
Eleonor parfait sa formation au conservatoire d’Antibes dans l’atelier lyrique de Albert Lance qui lui confie des premiers plans. Elle reçoit les conseils précieux de Pierre-Philippe Bauzin qui vient diriger des opéras et des concerts. Il lui dédie une composition. Eleonor participe à l’hommage de Albert Lance en Mai 2014.
Passionnée de recherche musicale, elle propose des programmes permettant de faire partager son goût pour l’histoire et l’éclectisme des musiques classiques et populaires.
En parallèle, Eleonor organise des ateliers de chant classique/ actuel et anime un petit ensemble vocal à l’atelier 17-Drôles de Lames

Gilbert San Pietro di Monte Rosso est d’origine italienne. Il obtient le Grand prix de piano de la
ville de Nice après avoir achevé ses études musicales avec un premier prix au Conservatoire National de Région de Nice dans la lasse de piano de Simone Delbert Février.
Par la suite, lauréat des « Incontri con la musica de San Remo » il perfectionne ses connaissances pianistiques avec Maître Gabriel Tacchino. Concertiste, il interpréte des styles et des auteurs de toutes les époques. Cette polyvalence lui permet d’insérer dans son répertoire des œuvres de Beethoven, Chopin, Gerschwin, Piazzolla, Joplin, Bolling, Legrand…
Il est passionné d’histoire et de sa corrélation avec la musique.
Parmi les diverses formations avec lesquelles il se produit, Pianofortenor est née d’une passion commune pour le lyrique et le tango avec le ténor Gilles San Juan.
Pendant le confinement, Gilbert a orchestré des chansons inédites de Misha Aznavour fils de feu Charles Aznavour avec sa collaboration et avec celle du chanteur franco italien Alberto Garbelli.
En Mai 2021, une de ses œuvres a été composée spécialement pour la classe de musique de chambre de
l’Académie de musique de Monaco, créée à l’occasion des épreuves du Diplôme de fin d’études.
Gilbert est fondateur depuis 2007 du Concours international de piano Côte d’Azur. Il élabore également
une nouvelle approche des gammes. Une méthode sera publiée en 2022 basée sur l’observation, l’analyse visuelle du piano ainsi que par le sens du toucher. Il enseigne l’Art du piano en développant une pédagogie moderne basée sur les diverses mémoires et sur les intelligences multiples.


Source link

Exposition Hommage à John Douglas – photographies

By Non classé

Hommage à John Douglas
Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Du lundi au samedi de 14h30 à 18h30
Exposition jusqu’au 30 juillet 2022
Entrée libre

John Douglas nous a quitté en février dernier. Nous l’avons exposé dans la galerie en 2007, 2009, 2012 et en 2014.

John Douglas était avant tout un metteur en scène de talent. Il a coréalisé avec son ami Robert Kramer plusieurs films importants dont People’war au Nord Viet-Nam et Milestone, film culte sur la contre culture américaine, projeté à Cannes après la mort de Robert Kramer. John Douglas y avait été invité. Nous avons aussi projeté ce film à la galerie.

Dans ses expositions Homeland Security et Dead and Wounded, il se photographie, se clone, se multiplie, se met en scène nu et en grand format, en noir et blanc comme en couleur. Unique sujet de ces séries d’images, il nous délivre avec efficacité, profondeur et un humour sardonique, son message : non à la guerre ! non à la violence !

Prenant son fusil, il défend tour à tour les clichés de la société américaine : le gazon, un massif de fleurs, un champ de maïs, un magnifique chêne, l’Amérique par le nord, une caravane où sont obligés de vivre beaucoup d’américains pauvres, etc..

Dans un clin d’œil à la guerre de sécession, il incarne à lui tout seul une armée de retour du combat. Son soldat est à l’opposé du robot militaire qui nous est servie sur nos écrans de télévision, bardé de gilet pare balles, de casque à vision nocturne et autres gadgets. Son soldat à lui est nu, humain, vulnérable, portant une arme dérisoire. Sans uniforme, on ne sait d’ailleurs plus reconnaître qui est l’ami ou l’ennemi.

John Douglas a aimé son pays. Il lutte contre la dérive du Patriot Act, loi prise après le11/09/2001 qui restreint les libertés individuelles, fondements de la démocratie américaine. Il dénonce la fascination pour les armes et la facilité pour s’en procurer, sujets plus que jamais actuels.

La seule photo où il apparaît habillé n’en est pas moins inquiétante avec une casquette Blackwater, du nom de cette société de mercenaires présents en grand nombre à coté de l’armée US, impliquée en toute impunité dans nombre d’actions hautement répréhensibles.

L’un des cliché les plus saisissant est celui de l’homme redevenu préhistorique dans sa caverne obscure (quelque peu platonicienne) éclairé par la seule lumière cathodique d’un écran de télévision sur lequel il voit (peut-être) l’image du cercueil couvert du drapeau d’un soldat mort en Irak, que John Douglas veille avec respect, nu, l’arme en bandoulière.

Loin d’être morbides, ces expositions nous ont rappelé, en creux, tout ce que nous aimons en Amérique : La liberté, la démocratie, le respect des valeurs qui ont jadis sauvé l’Europe, les grands espaces, la nature, bref tout le contraire du désastre des expéditions militaire d’Irak et d’ailleurs et bien sur de la période trumpiste.

Dans son exposition ROX, clarté et magie. Est-ce une illusion ? Ces compositions numériques sont comparables à la vision de voyageurs du désert découvrant un étang scintillant au milieu des sables. L’esprit rationnel sait bien qu’il s’agit d’un mirage. Mais cela ne rend pas l’illusion moins réelle à l’œil.

John Douglas nous rappelle que la beauté de notre planète, les éternelles possibilités d’espoir et d’évolution, coexistent avec le potentiel de destruction humaine. Il pose une intelligence planétaire au-delà de la compréhension humaine.

« Les pierres pensent-elles ? Les arbres peuvent-ils voir ? Qu’est-ce que l’eau reflète vraiment ? »
John Douglas tente de répondre avec son travail Rox (Roches en français), groupe de pierres ovales, mises en scène semblant à des œufs à couver. Quelque chose d’inimaginable semble sur le point de sortir des fissures de leur surface. Peut-être qu’il s’agit de la « terrible beauté » que William Butler Yeats a vu naître des cendres de rebelles irlandais dans son poème Pâques, 1916. Kevin J. Kelley, Seven Days journal.

John Douglas a toujours lutté pour qu’à travers son art, le monde dans lequel nous vivons nous apparaisse plus clair. Il expose les contradictions sociales et économiques afin de nous inciter au changement.

Même si la plupart des images représentent des paysages réels ou fictifs, il tente de saisir l’urgence ou l’importance de la vie dans ce monde, de la même manière que lorsqu’il réalisait des documentaires sur la révolution ou sur diverses luttes.

«La possibilité réelle de notre monde au changement, semble exiger une réévaluation sérieuse de notre approche de la vie elle-même. Cette série de travaux, ROX, représente une nouvelle connexion, une autre façon d’envisager ce qui est possible. Jusqu’à ce que nous puissions effectuer ce réel saut de la pensée collective, les chances de survie de l’espèce humaine restent bien minces »  John Douglas, Octobre 201

 


Source link

Projection de films de Georges Sammut Féminin singulier L’envers des choses

By Non classé

Jeudi 23 juin 2022 à 20h
Projection de films de Georges Sammut
Féminin singulier / L’envers des choses
Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Entrée 6 € Tarif étudiant 4 €
Réservation/billetterie : site ci-dessous

FÉMININ SINGULIER, 38’00. Novembre 2017. avec Estelle A., un film de Georges SAMMUT Colette THOMAS, MARA, Unica ZÜRN:

Trois destins hors du commun de Femme sous influence, trois textes inscrivant en creux la révolte du
Féminin en autant d’éclats intenses que de sombres excès.

A ces trois réels de Femme s’ajoute celui d’Estelle qui fait une traversée en images des trois textes.
L’écriture in progress sur sa peau même lui permet de se reconnaître enfin et de signer ainsi sa singularité et sa liberté.

L’ENVERS DES CHOSES, 35’00. Avril 2022. Sylvie TEISSIER, Marius-Marc ROUX, Paul
LAURENT Un film de Georges SAMMUT

“On ne se libère pas d’une chose en l’évitant, mais seulement en la traversant” affirmait Cesare PAVESE; antérieurement le poète des Haïkus, BASHÔ invitait à “saisir la lumière des choses avant qu’elle ne s’efface”.

Double motivation pour cette photographe travaillant sur d’infimes détails ornant les monuments
funéraires.

Pourra-t-elle traverser les apparences en allant au-delà de ses obsessions?

Visuel tiré du film Féminin singulier


Source link

Régis Rizzo – Brisages | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Régis Rizzo – Brisages
Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Du lundi au samedi de 14h30 à 18h30
Exposition au sous-sol jusqu’au 2 juillet 2022
Entrée libre

La série Brisages, dont le titre est formé par la contraction des termes bris et visage, prend l’allure d’un miroir brisé dans les éclats duquel se reflètent une multitude d’individus. Fragments épars d’une totalité disloquée, ils semblent appartenir à une fresque humaniste disparue.

Mais s’ils évoquent les ruptures contemporaines ils sont aussi le signe d’une volonté persistante de faire surgir le visage sur un support inattendu.

Les Brisages sont peints sur des morceaux de verre provenant de vitrines brisées lors de mouvements
sociaux.

Rien de prémédité dans la trouvaille du support : le peintre au lendemain des manifestations découvre les traces de l’histoire contemporaine. Il glane ces bris scintillants de vitrines avec l’intuition que quelque chose adviendra.

« J’ai toujours expérimenté de nouveaux supports récupérés ou travaillé avec mes propres outils. Ce qui m’a plu c’est de m’emparer d’un moment de notre histoire sociale et de peindre sur les bris de verre en tenant compte de l’événement violent dont ils provenaient. C’est peut-être pour ça que le visage qui évoque immédiatement l’humain s’est imposé. », nous confie le peintre.

Une vitrine est une limite physique tangible, peu visible pour l’œil cependant. Elle laisse voir ce qui transparaît de part et d’autre, c’est là sa fonction. Brisée elle devient absolument visible et sa matérialité fragile nous saisit. Émancipée de son cadre, elle devient matériau et support possible pour qu’apparaisse quelque chose.

Quelques mois plus tard, l’alchimie créatrice advient dans l’atelier parisien du peintre, situé au sein de La Ruche – mythique lieu de création où œuvrèrent de grandes figures de l’art du XXe siècle, Brancusi, Marie Laurencin, Modigliani, Zadkine, et où travaillent aujourd’hui de nombreux artistes tel Ernest Pignon-Ernest.

Dans l’éclat de verre Régis Rizzo peint des visages, anguleux, féminins, masculins, enfantins ou mûrs.
Le cadrage est serré, figurant l’essentiel, les yeux, le nez, la bouche. Ils sont marqués par une forte tension expressive, dramatisée par un coloris souvent monochrome et un jeu d’ombre et
de lumière expressionniste. Si certains regards nous interpellent, beaucoup sont tournés en eux-mêmes. Ce sont des apparitions silencieuses dont nous pressentons l’intériorité sans même en
rien connaître.

Comme avec le vitrail, la lumière s’infiltre dans l’épaisseur colorée du verre et exalte le pigment. La matière picturale dont le blanc est absent semble translucide, posée au pinceau ou directement au doigt.

La tension entre la forme aléatoire, qui n’est pas sans rappeler la ligne d’une frontière, et la luminosité cristalline ouvre l’espace du mur. Cet espace qui cerne la figure n’a plus à voir avec le cadre conventionnel du portrait. La partie absente du visage, comme arrachée par l’éclatement du verre révèle la part de fragilité de l’être. Toutefois, même s’il se présente immédiatement comme brisé et coupant, l’éclat accueille aussi avec tendresse : les courbes d’un visage font parfois écho à la ligne de cassure du verre.

À l’instar du processus photographique, la lumière révèle la figure. Du fait de l’épaisseur du verre, il y a un écart entre la couche picturale (peinte sur la surface qui s’offre à notre regard) et le mur. Ce
qui produit une ombre portée ténue mais bien visible.

La fixité de l’image, l’imago, sorte de fantôme du monde, s’anime alors d’un double mouvant. Ce
double d’ombre, cette image indicielle, désigne ici une part subtile et substantielle du monde.

Ce jeu avec l’ombre nous renvoie aux origines du geste pictural et au mythe de Dibutade, la fille du potier Butadès de Sicyone qui, à la lumière d’une lanterne, cerne de lignes l’ombre portée sur le mur du jeune homme dont elle est amoureuse, avant qu’il ne parte pour l’étranger (voir l’Histoire naturelle, de Pline l’Ancien). Il y aurait donc aux sources de l’art une dimension métaphorique liée à une pensée magique : grâce à l’empreinte de l’ombre, l’image se substitue à l’individu, elle équivaut, dans le monde de la croyance, à l’être.

Vingt-cinq siècles plus tard, cette volonté persistante de figurer l’autre, dans sa diversité et sa profondeur émotionnelle, habite Régis Rizzo, qui dépose en quelques coups de pinceaux les visages d’un monde en crise que des promesses parcourent encore.

Emmanuelle Montagnese, critique d’art pour la presse et auteure.


Source link

Marché d’antan à Bagnols-en-Forêt | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Dimanche 03 avril 2022, l’association « Bagnols Animation Tourisme » recrée l’ambiance d’un marché provençal à l’ancienne, regroupant plus de 60 exposants avec leurs meilleurs produits et leurs plus belles créations.

Venez vivre les gestes d’autrefois avec des démonstrations et ateliers de vieux métiers,

Cardeur, Relieur, Forgeron, Tailleur de pierre, Souffleur de verre…

Assister ou participer au défilé provençal des Bagnolais (Prêt de costumes gratuits)

Regarder et écouter le groupe folklorique LEI PEGOT

Déambulation de la Cie HAUT PERCHE

Le jeu de la ROUE de la CHANCE  avec ses cadeaux

La Petite Ferme d’IDE FIX avec ses animaux et, bien d’autres animations….

Une belle fête familiale et gratuite.

Vous pouvez aussi surveiller la page Facebook (cliquez ci-dessous) afin d’obtenir des informations supplémentaires.

Important : Le village sera fermé à la circulation de 8h à 19h et des déviations seront mises en place


Source link

Roca Cup | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Roca Cup
Rendez-vous du 08 au 10 avril 2022
Plage de l’Almanarre
Route du Sel
83400 Hyères
Accès Parking entrée route du sel
Plus d’informations : site ci-dessous

Du 8 au 10 avril 2022 se tiendra la première Roca Cup, un événement de Wingfoil spectaculaire et éco-engagé dans le cadre magique de l’Almanarre.

Les Wingfoils sont des voiles en forme d’aile de chauve-souris qui tractent des planches montées sur foil.
Cette première édition exceptionnelle aura lieu en présence des meilleurs athlètes de la discipline !

Au programme : border-cross, démonstrations, animations, sensibilisation à l’écologie et à la préservation de notre magnifique nature, essai de matériel, compétitions ludiques et accessibles.

Bon à savoir : Les inscriptions à la compétition sont réservées aux licenciés à la Fédération française de voile 2022 d’un niveau expert en wingfoil (obligation de maitriser de plusieurs figures aériennes)


Source link