Skip to main content
Category

Non classé

Fête du Malonat | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Fête du Malonat
Gratuit
Vieux-Nice – Eglise du Gesù – Oratoire du Malonat 

Comme chaque année depuis 1854, la Ville de Nice, avec la participation de l’association du Malonat, célèbre la Fête de Notre Dame du Malonat.

Samedi 30 juillet 2022

17h30 : Chapelet devant l’Oratoire du Malonat

18h : Procession avec la Vierge vers l’Église du Gèsu puis retour au Malonat avec le groupe folklorique Nice la Belle

Dimanche 31 juillet 2022

10h30 : Messe en l’Église du Gèsu par Père Frédéric Sanges – Chants par la chorale de La Ciamada Nissarda et Ave Maria par Mme Marjorie Affre-Pollice

11h30 : Procession en empruntant la rue Droite vers l’Oratoire du Malonat

11h45 : Bénédiction à l’Oratoire

12h : Verre de l’amitié place des Prioulessa

L’épidémie de choléra et le Vœu de 1854

L’origine de cette tradition religieuse prend sa source à l’époque sarde, lorsque le choléra fit son apparition à Nice, en juillet 1854.

Devant l’ampleur du fléau, les habitants du quartier du Malonat se placèrent alors sous la protection de la Vierge Marie, par des prières officielles d’action de grâce le 2 août 1854, comme en témoigne l’inscription gravée sur le socle de la statue.

Une souscription publique fut lancée par les femmes du quartier, connues depuis sous le nom de Prieuresses, afin de financer la construction d’un oratoire en remerciement de la fin de l’épidémie.

L’Oratoire de la rue du Malonat

Situé tout en haut de la rue du Malonat (le chemin pavé), le petit sanctuaire fut inauguré le 8 septembre 1854, pour la fête de la Nativité de la Vierge.


Source link

AZUR Quartet | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Vendredi 29 Juillet 2022 à 20h15
AZUR Quartet
Galerie Depardieu
6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Entrée de 10 à 15 €
Réservation/billetterie : site ci-dessous

 

Esther Vaucher : Saxophone alto et tenor
Maroussia Maurice : Piano et Clavier
Etienne Loupot : Basse électrique contrebasse
Hugo Matile : Batterie

AZUR est un quartet de jazz aux compositions originales, en constante évolution, qui propose une expédition au cœur de leur recherche sonore.

En 2019 les musiciennes et musiciens sortent leurs premier EP «SKETCHES».

Aujourd’hui mené par Maroussia Maurice et Esther Vaucher, le quartet sort leur nouvel album : “BRUME” , en adoptant une esthétique électroacoustique propre à leur histoire.

Vidéo

 

https://www.billetweb.fr/azur-quartet

 


Source link

Concert Jazz à la Villa Arson

By Non classé

Jeudi 7 Juillet 2022 à 20h30
CONCERT JAZZ EN PLEIN AIR À LA VILLA ARSON
Pierre Bertrand Trio
Sortie de leur album “Relaxin’ In Antibes”

Pierre BERTRAND guitare
Philippe BRASSOUD contrebasse
Jérôme ACHAT batterie

Ce Trio, créé en 2014, est une formation à l’origine du guitariste Pierre Bertrand concrétisant un vieux rêve de placer la guitare dans un espace sonore plus large et de s’essayer humblement dans la voie des trios guitares magiques de maîtres modernes comme John Abercrombie, Rosenwinkel,

Metheny, etc… Le répertoire alterne standards arrangés pour le Trio et compositions originales dans un esprit très « acoustique ». La cohésion musicale du Trio n’a fait que se resserrer au fil des années.

Le batteur Jérôme Achat et le contrebassiste Philippe Brassoud sont les complices idéaux de cette expérience… Après avoir mûri son répertoire au fil de nombreux concerts, le Trio est enfin rentré en studio cette année pour graver samusique. Douze titres sur un album au titre évocateur, “Relaxin’ In Antibes”… sortie bientôt !

Vidéo : https://youtu.be/_hi-rrr0dWE

Informations pratiques :

Lieu :
VILLA ARSON NICE
Ecole nationale supérieure d’art et Centre national d’art contemporain
20 av. Stephen Liégeard – 06105 Nice

Concert en plein air :
Sur les terrasses
En cas de météo défavorable le concert aura lieu dans le grand amphithéâtre
Placement libre

15 € plein tarif / 10 € étudiant
Prévente : à la Galerie Depardieu (6, rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice)
Et Billetweb : site ci-dessous

Date / horaire :
Concert de Pierre Bertrand Trio – le jeudi 7 juillet 2022 à 20h30
Accueil du public, billetterie sur place à partir de 19h00 avec possibilité de visiter les expositions :
LE FUTUR DERRIÈRE
NOUS
Carla Filipe HÓSPEDE [HÔTE]Clusterduck MEME MANIFESTO

Concert organisé par l’Association ARTEP, en partenariat avec la Villa Arson


Source link

Mediterranean Jazz Trio | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Vendredi 22 Juillet 2022 à 20h15
Mediterranean Jazz Trio
Galerie Depardieu
6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Entrée de 10 à 15 €
Réservation/billetterie : site ci-dessous

Hugo Dangel guitare
Elias Salamo contrebasse
Nicolas Gossiaux batterie

Puisant leurs sources dans le jazz et dans les musiques latino-jazz, c’est au CRR de Nice que les trois jeunes se sont rencontrés.

Tous les trois expérimentés du milieu scénique, ils ont à cœur de monter sur scène pour défendre les valeurs du jazz.
Formé d’un guitariste, d’un contrebassiste et d’un batteur, “Mediterranean Jazz Trio” pourra s’adapter à n’importe quelle scène et n’importe quel répertoire, tout en gardant son énergie.

Vidéo : https://youtu.be/lf9Pd5fQO0U


Source link

L’art en exil Hàm Nghi, Prince d’Annam

By Non classé

L’art en exil Hàm Nghi, Prince d’Annam
Du 19 mars au 28 août 2022
Musée des Arts Asiatiques
405, Promenade des Anglais – Arenas 06200 Nice
Horaires :
Du mercredi au lundi, de 10 heures à 17 heures du 1er septembre au 30 juin
Du mercredi au lundi, de 10 heures à 18 heures du 1er juillet au 31 août

Cette exposition porte sur la vie et la production artistique de Hàm Nghi (1871-1944), empereur d’Annam (Vietnam) exilé par les Français en Algérie à 18 ans. Il n’est jamais retourné dans son pays.

Le terme “Annam” signifie “Sud pacifié”. Il fut utilisé par les Chinois pour désigner le Vietnam. Les Français ont choisi ce nom pour désigner la partie centrale du pays. Pendant la colonisation, ils réduisent le pouvoir des empereurs à cette région, et leur attribuent le titre “d’empereur d’Annam”. Hàm Nghi gardera le nom d’usage “Prince d’Annam” durant les 55 ans de son exil.

L’empereur Hàm Nghi monte sur le trône en 1884 à l’âge de treize ans, au moment où le royaume d’Annam traverse une crise à la fois dynastique et politique. Les Français, qui ont colonisé le sud de la péninsule avec l’annexion, de 1858 à 1867, du Cambodge et de la Cochinchine, reprennent leur expansion à partir de 1882 : le Tonkin au nord et l’Annam au centre du pays sont placés sous protectorat, contraignant la cour à prendre la fuite. Le régent déclare la création d’un mouvement patriote, le Cần Vương (« Aider le Roi »), et emmène l’empereur Hàm Nghi dans les montagnes de l’Annam, où l’armée française le pourchasse en vain pendant trois ans. Il est finalement livré en 1888 par l’ancien chef de sa garde. Les autorités françaises décident de l’exiler, espérant mettre fin à la lutte anticoloniale dont il est le porte-drapeau.

Le jeune Hàm Nghi débarque à Alger en 1889, affaibli par les fièvres du paludisme. Installé dans une villa sur les hauteurs de la ville à El Biar, il est placé sous la garde d’un officier.

Peu de temps après son mariage, Hàm Nghi acquiert à crédit un terrain sur la commune d’El Biar où il fait construire une maison néo-mauresque. La villa Gia Long est pourvue d’un immense atelier où il peut travailler à son aise. Son quotidien est dès lors rythmé par la vie familiale, avec ses trois enfants, son activité de peintre, qu’il a pratiquée toute sa vie, la fabrication plus occasionnelle de meubles, et la pratique de la sculpture, qui s’est intensifiée avec les années, jusqu’à devenir prépondérante.

Il emprunte à Claude Monet le travail en paires et en séries, afin d’étudier les variations lumineuses sur un même paysage, qu’il imprime sur la toile par une touche fracturée. L’été, lorsqu’il se rend en France, Hàm Nghi emporte avec lui son matériel et peint les paysages français avec la même touche qu’en Algérie.

Reconnu en tant qu’artiste par son cercle d’intimes, Hàm Nghi ne recherche pourtant pas la reconnaissance publique. Il se montre peu soucieux de signer et de dater ses œuvres.


Source link

Adrien Brandeis – Philippe Ciminato présentent “Meetings”

By Non classé

2 Dates Adrien Brandeis en concert (Jazz) à la galerie !
Mercredi 27 juillet à 20h15 & Jeudi 28 juillet à 2015
Adrien Brandeis – Philippe Ciminato présentent “Meetings”
Galerie Depardieu
6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Entrée de 8 à 12 €
Réservation/billetterie : site ci-dessous

Adrien Brandeis – Piano
Philippe Ciminato – Percussions

Habitué à présenter sa musique en quartet, Adrien Brandeis s’ouvre à une nouvelle formule, le duo, afin d’interpréter son dernier album “Meetings” ainsi que de nouvelles compositions.

Il sera accompagné de Philippe Ciminato, percussionniste avec qui il à partagé la scène en France et à l’étranger avec son premier album “Euforia”.

Une longue amitié qui se traduit musicalement par une forte interaction entre le piano et les percussions.

Quelques liens : 

Vidéo teaser : https://youtu.be/Kn2AJ1uLRYU

Vidéo piano solo : https://www.youtube.com/watch?v=VROH9KoHXtU

Site internet : http://adrienbrandeis.com

Facebook : https://www.facebook.com/adrienbrandeismusic/

 


Source link

Chops Duo concert jazz | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Samedi 23 Juillet 2022 à 20h15
Chops Duo
Galerie Depardieu
6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Entrée de 8 à 12 € 
Réservation/billetterie : Site ci-dessous

 

Eva Saviane guitare
Elias Salamo contrebasse

Eva Saviane et Elias Salamo, étudiants au conservatoire se sont lancés comme projet le duo en écoutant les albums de Joe Pass et NHOP et celui de Jim Hall et Charlie Haden.

Ce jeune duo en constant apprentissage saura vous surprendre avec cette formation peu populaire.
Laissez-vous guider le temps d’un moment par ce jazz né d’une contrebasse et d’une guitare, qui j’en suis sûr saura vous toucher.


Source link

Exposition Sylvie Teissier – Eau de là

By Non classé

Sylvie Teissier – Eau de là
Vernissage le mercredi 6 juillet de 18h à 21h
Exposition au sous-sol jusqu’au 1er octobre 2022
Galerie Depardieu
6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice
Du lundi au samedi de 14h30 à 18h30
Entrée libre

Ce n’est pas la première fois que Sylvie Teissier expose ses photos à la galerie Depardieu, images-hommages à la mort, à la vie.

  • « Du gris à l’âme » ( 2018 ) magnifiait le classicisme de la statuaire funéraire ou encore le baroque de silhouettes déformées par des vitrines.
  • Ses « Entrelacs » ( 2019 ) transfiguraient les guirlandes des perles de cimetière en luxuriantes végétations ou en insectes mystérieux.
  • Ses « Entailles » ( 2020 ) révélaient, avec les cicatrices des plantes grasses refermées sur des cœurs ou des initiales, la similitude de nos chairs souffrantes.
  • « Pariétal » (2021) : De Lecce ( ville des Pouilles ), Sylvie Teissier nous rapporte de véritables tableaux en éclairant, recadrant affiches et tracts collés sur des plaques de raccordement au gaz ou à l’électricité, puis déchirés, rehaussés de traces de peinture. Ainsi, travail industriel, gestes de passants et vision de l’artiste s’enrichissent-ils mutuellement.

Nous voici en 2022 face aux reflets photographiés au col de Vence, après la pluie.

Si le réceptacle est modeste, voire dérisoire ( la flaque ), l’espace se déploie sur les trois dimensions et la terre a bien ici vocation de planète.

La terre, l’eau, le ciel sont matériaux grâce au travail de la lumière quand le regard de Sylvie Teissier impose à l’appareil l’impulsion appropriée. Le bleu, dominante, reflète le ciel que l’eau absorbe et que capte même le roc. L’arrêt sur image respecte ainsi l’esprit du lieu.

L’image révélée sur le papier joue avec l’illusion, introduisant alors dans un autre monde où les paysages souvent admirés gagnent une nouvelle et étrange beauté.

L’inversion et la symétrie du reflet en appellent à la traversée des miroirs, plaçant notre regard au seuil d’un univers fantastique. On ne s’étonnera donc point que le gris plombé de l’orage se transmue
en or et en argent.

Avec des moyens simples ( Sylvie Teissier ne retouche jamais ses clichés), c’est une traversée de l’espace et du temps qu’elle nous propose, c’est la vision d’une artiste qui modifie le monde dans ses instantanés et nous laisse rêver.

Régine LAURO


Source link

Vallée des merveilles | COTE.AZUR.FR

By Non classé

Une exposition proposée par Nina Leger et Karine Rougier
Invitation faite à la galerie Anne Barrault
Du 14 mai au 28 juillet 2022
Espace à Vendre
10, rue Assalit 06000 Nice, France
Du mardi au samedi de 14h à 19h

 

Espace à vendre célèbre le printemps, avec une exposition originale en 3 volets présentée par l’artiste Karine Rougier fidèle au projet niçois d’espace à vendre depuis ses débuts et à l’écrivaine et théoricienne de l’art Nina Leger.

Dans le château : Commissariat Nina Leger et Karine Rougier

Amélie Bigard, Io Burgard, Rémi Bragard, Clara Cimelli, Guillaume Constantin, Chioma Ebinama, Alice Gauthier, Vidya Gastaldon, Diane Guyot De Saint Michel, Christian Hidaka, Jean Baptiste Janisset, Raymond Pettibon, Karine Rougier, Ajay Sharma, Vinta Sharma, Sophie Varin, Sore Venus, Raphaël Zarka

Dans la Galerie : Invitation faite à  la Galerie Anne Barrault

Dominique Figarella, Neïla Czermak Ichti, Marie Losier, Ibrahim Meïte Sikely, Guillaume Pinard, Stéphanie Saadé, Lassana Sarre, Roland Topor

Dans le Showroom : Invitation faite aux étudiant.es de l’arc
En collaboration avec Les beaux arts de Marseille

Zélia Alleaume, Julie Amengual, Christopher Bargell, Nina Boughanim, Emma Cambier, Anne-Marie Carrour, Nathalia-Golda Cima, Adélaïde Cothet, Camille Couavoux, Joséphine Gélis, Alice Le Dû, Margot Malaubier, Carolin Martin, Nina Moulin, Lolita Perez, Marie Perraud, Théa Terrien, Cara Schmitz, Zoé Sinatt
.
Depuis le début de l’année,  Karine Rougier et Nina Léger ont  initié un enseignement baptisé « Vallée des Merveilles », d’après ce lieu situé sur les pentes du Mont Bégo où, il y a 5 000 ans, des femmes et des hommes ont réalisé des dizaines de milliers de gravures rupestres.

La Vallée déconcerte les deux artistes. A distance, elle agit et bouleverse leurs formes et leurs méthodes, si bien que ce qui devait être un cours est devenu un groupe, ce qui devait être un enseignement est devenu un échange.

Mais ce n’est pas une exposition thématique destinée à évoquer ou à représenter la Vallée. C’est plutôt une poursuite, dans le contemporain, de ce qu’ inspirent les histoires du Mont Bégo.


Source link